APP : Analyse des Pratiques Professionnelles

Les ateliers d'analyse des pratiques professionnelles

Un engagement

L’institut s’engage et garantit la transparence de la commande, une posture professionnelle, une éthique et une dimension opérationnelle.

 

des finalités

La finalité de l’offre : la finalité des ateliers a pour objet la valorisation des compétences professionnelles, l’amélioration du service rendu aux personnes accompagnées, le développement de l’autonomie d’action et l’amélioration des dynamiques de coopération en équipe.
Ces ateliers ne sont pas des espaces de régulation mais ils contribuent à une meilleure fluidité de la communication interne.

Des destinataires

Nos ateliers sont ouverts aux travailleurs sociaux, aux personnels soignants (infirmiers, aides-soignants, médecins…), aux enseignants, aux animateurs, aux agents territoriaux…

 

un processus

En référence aux Groupes d’Entraînement à l’Analyse de Situations Éducatives et aux Groupes de formation par l’analyse de pratiques professionnelles, il est proposé un processus en 5 étapes qui doit savoir s’adapter aux réalités du groupe.

  • 1: Présentation par un volontaire du récit d’une situation qui interroge du point de vue du narrateur. Il montre son degré d’implication et la question qu’il se pose et qu’il souhaite partager avec le groupe. C’est un acte de partage d’expérience subjectif qui est mis en réflexion.

  • 2 : Un questionnement du groupe d’écoutants qui vise à une meilleure compréhension du récit (recherche de précisons).

  • 3 : Propositions d’hypothèses permettant une autre compréhension des faits et non des recommandations de ce qui aurait fallu faire.

  • 4 : Reprise de la parole par le narrateur. Il vient dire si les questions et les hypothèses lui ont offert un décalage, un autre regard sur l’expérience, ou ce qu’il souhaite.

  • 5 : Chaque participant partage ce qu’il retient de ce processus.

un cadre théorique

Pour l’engagement, c’est le principe de la co-construction selon la structure de Saint-Arnaud qui est proposé.
L’animation des séquences s’appuie tout d’abord sur l’expérience du récit au sens ou Walter Benjamin dans ses travaux faisait la liaison entre le récit de l’expérience et la subjectivité de son empreinte comme un point d’entrée vers l’analyse.
L’accompagnement à l’analyse trouve un appui théorique dans la multi-référentialité qui consiste à penser que la complexité des situations mise au travail doit être éclairée par différentes approches (sociologique, psychanalytique, institutionnelle, pédagogique, réglementaire…).

Edgar Morin, Mireille Cifali, Maela Paul, Patrick Robo, Janusz Korcjak et d’autres nourrissent notre cadre théorique de référence. 

 

un intervenant

L’animateur est garant d’une posture d’accompagnement : les intervenants de l’IFME sont des professionnels confirmés du secteur social et médico social et en exercice. Ils sont formateurs permanents ou vacataires au sein de l’institut et des praticiens de l’accompagnement de groupe en APP depuis des années. Ils sont engagés dans un processus de formation à l’APP dans le cadre de séminaires sous la conduite de P. Robo.

  • Ils bénéficient d’une base ressources et de séquences de supervision. Ce sont des psychopédagogues.
  • En animation de groupe, ils doivent assurer un cadre rigoureux mais bienveillant. Un cadre qui accompagne l’expression des expériences vécues par des récits concrets autorisant l’analyse dans un respect mutuel.
  • L’intervenant est un tiers externe à l’institution dans laquelle il intervient. Il facilite le travail d’analyse développé par le groupe acteur du processus réflexif. Il ne s’exprime pas en expert et veille au respect du non jugement des uns et des autres.
  • Tout au long du processus l’animateur veille au respect des étapes. Il aide le travail de reformulation, d’explicitation. Il participe à l’élaboration des questions, au développement d’hypothèses de compréhension des enjeux de la situation.

 

un cadre d'intervention

L’animateur est garant des règles de fonctionnement : Il est garant d’un cadre du temps, des 5 phases, de la finalité de l’APP.
Il favorise la confiance et la sécurité des prises de parole. Il veille à une co responsabilité partagée. Il est garant de la confidentialité des échanges.

 

des modalités

  • Périodicité : mensuelle 10 séances par année.
  • Durée de la séance : de 1 heure 30 à 2 heures 30.
  • Nombre de participants : 5 à 12 participants volontaires.
  • Secteur d’Intervention : Un rayon de 100 kms autour de Nîmes.
  • Les ateliers se déroulent sur site ou à l’IFME.

 

tarifs

240 ¤ pour 2 heures et un supplément pour les frais de déplacement.

 

Contacts

  • Chargé de mission : Bruno Verdier : bruno.verdier@ifme.fr - téléphone : 04 66 68 03 02
  • Directeur : Didier Villa  : Didier.villa@ifme.fr
  • Téléphone ifme : 04 66 68 99 60.

Les anciens élèves en parlent

IFME